Migration magento : gestion des commandes

Admin MagentoSecond article sur le thème de la migration oscommerce vers magento, je vais aborder ici la gestion des commandes.

Magento propose un back office très puissant et très souple : la boutique est entièrement paramétrable. Cependant cela ne doit pas vous dédouaner d’y apporter une attention particulière lors de votre projet de migration… En effet sa modularité et son aspect « je peux tout faire avec » risque de vous donner un sentiment de confiance un peu trop prononcé. Vous y accorderez alors moins d’importance que ce que vous auriez fait avec tout autre outil : Erreur !

Une petite démonstration pour prouver ce que je dis : chaque jour votre service client valide 300 commandes* sur votre boutique en 4 heures (validation le matin pour expé dans la journée), vous savez qu’il vous faut entre 1’30 et 2min par commande, vous avez donc besoin de 2 personnes pour faire le travail. Imaginez maintenant qu’après votre migration magento, ce n’est plus 2min qu’il vous faut pour valider une commande mais 3… Et bien le premier jour, ça va râler en service client (normal !), le deuxième jour pareil, le 3ème jour ce sont les premières réclamations ($) pour délais de traitement, le 4ème vous lancez des développements ($$) pour améliorer l’interface de validation et le 5ème vous embauchez une nouvelle personne ($$$) pour palier aux différents problèmes…

… Alors, comment faire pour ne pas rater la migration magento d’un point de vue gestion de commandes ?

Continue reading

Migration Oscommerce vers Magento : que faire de mes données clients, commandes, etc ?

Logo magento

Logo magento

J’ai attendu un moment avant de commencer à parler de Magento sur ce blog, pourtant il y a un an je promettais de parler d’ecommerce plus régulièrement… Bref, il y a une bonne raison à tout cela : le temps !

Le temps, depuis mon arrivée chez Market Editions (mon entreprise actuelle) je l’ai passé (entre autre) à bosser sur la mise en place d’une plateforme ecommerce multi-boutique (multi-lingue et multi-devises) sous Magento pour venir remplacer nos différentes solutions Oscommerce. La réflexion sur ce projet a commencée il y a 2 ans environ avec le choix de la plateforme, et depuis, avec une équipe de choc ;) et quelques bons partenaires, nous avons sorti notre première refonte (mariages-cards.com) il y a presque 1 an, suivie par 3 de nos autre sites (baby-cards.nl, baby-cards.de et foto-cards.com). La migration de l’ensemble de nos sites n’est pas encore terminée (encore 2 sites doivent basculer et nous devons aussi gérer avec les sorties comme nos tout derniers planet-cards.co.uk et planet-cards.es), je vous parle donc d’un projet toujours en cours mais sur lequel je commence à avoir assez de recul pour commencer un petit retour d’expérience personnel.

Lorsqu’on parle de migration ou de refonte, la première chose qui vient très très vite à l’esprit est : « Chouette ! Je vais te leur caler un design tout neuf à la pixelperfect, une ergonomie avec un taux de transfo à 2 chiffres avant la virgule, je vais te leur coller du web2, de l’ajax, de l’html5 et tout ce qui va bien en ce moment, et bien sûr je vais te leur conjuguer Twitter et Facebook à tous les temps… attention ça va déchirer ! »

[...] Petit moment de nostalgie ^^ [...]

Allez, on redescends sur la planète web1 et on se raccroche au wagon IE6 !

C’est certain, l’ergnomie, le design, les technos… tout cela est important mais c’est loin (très loin même) d’être la partie la plus importante et la plus difficile d’un tel projet…
Continue reading

Wireframes, zoning, mockups

mockup1Wireframes, zoning, mockups : voila trois termes pour exposer une même notion : la maquette d’interface. Utilisée tout d’abord dans la création de logiciels lourd en amont de la phase de développement, cette technique est maintenant largement utilisée dans la conception de sites Internet. Il existe même aujourd’hui une grande diversité d’outils pour réaliser ces maquettes, d’ailleurs chacun possède ses habitudes et donc ses préférences. Personnellement j’ai longtemps travaillé avec Photoshop avant de découvrir un autre logiciel que j’affectionne tout particulièrement et que je vous présenterais en fin d’article… (suspens !)

Continue reading

Mind mapping ou comment matérialiser des idées

lightbulbsChose promise, chose due : je me remet donc à écrire et je change un peu de sujet ! Pour commencer je vais aborder une notion que j’ai découverte en début d’année (dernière !) et que j’ai eu l’occasion d’appliquer dans le cadre d’un projet : le mind mapping :) (et pour rendre à césar ce qui est à césar, c’est le geek de laminutedugeek le premier à m’avoir parlé de cela.)

Tout projet commence par une agitation intellectuelle (la cogitation ?). Que ce soit seul ou en groupe cette phase est en général la plus propice à l’éclosion d’idées. On passe alors rapidement d’une idée à l’autre, en pesant le pour et le contre, on s’échappe dans une direction puis on revient dans une autre au détour d’une nouvelle idée.

Bref on s’en va dans tous les sens et le pire c’est que la plupart des points abordés dans cette phase sont importants même s’ils n’ont fait l’objet que d’une simple allusion. Il est ainsi courant qu’au cours d’une réunion de mise en place d’un projet les participants se laissent aller à des idées certes non utiles pour le départ du projet mais probablement redoutables pour la suite. Dommage donc de passer à côté sous prétexte que ce n’est pas le sujet du jour…

Continue reading

RubyOnRails et l’api GoogleMaps

Les articles se font rares sur mon blog ces derniers temps, non pas que j’ai perdu la motivation (au contraire…) mais justement, le temps passé à développer n’est malheureusement pas du temps passé à écrire ! Et puis… il faut bien apprendre avant de partager non ? ;)

Ce n’est pas vrai non plus, je ne passe pas mon temps à développer (loin de là), j’ai aussi un nouveau boulot très prenant et enfin une vie sociale sur un réseau privée (et pas l’inverse).

L’objet de l’article d’aujourd’hui est l’utilisation de l’api GoogleMaps avec Rails à travers le plugin Ym4r. Comme un bon exemple vaut toujours mieux qu’un long discours, je vais reprendre mon application de gestion de CD et nous allons l’améliorer encore afin de positionner nos CD sur une carte GoogleMaps.

Ok, ok, c’est parfaitement inutile de positionner un CD sur une carte mais c’est pas grave, l’objectif encore une fois est de jouer avec cette API et non de faire une « killer application ». Ces détails réglés lançons-nous maintenant dans notre application.

Continue reading

Nuage de tag avec Ruby On Rails : acts_as_taggable

Voici un petit billet sur une technique de classification très populaire dans la mouvance web2 : les tags ! Je ne vais pas faire ici leur apologie ni retracer leur « récente » histoire (à ce sujet je lance une petite question : quel a été le premier site à faire usage des tags ? J’ai cherché 2 minutes sans succès !)… Une chose est sûre, les tags sont apparus pour créer une classification alternative à celle des classiques catégories que l’ont retrouve sur une grande majorité de sites. Leur utilisation permet souvent de créer une navigation transversale sur un site et offre donc au lecteur plusieurs suites possibles à la lecture d’une information…

Partant de ce constat, j’ai décidé d’introduire un système de « tags » dans mon dernier projet. Voici donc comment récupérer, installer et utiliser un plugin permettant de mettre en oeuvre très rapidement et très efficacement un tel système sur une application existante.

Continue reading

Migration de mes feeds (atom/rss) vers Feedburner

Il y a quelques mois je migrais mon blog depuis Typo vers WordPress, aujourd’hui je fais un nouveau changement : je confie la gestion de mon flux rss et de ses stats à Feedburner.

Afin de faire ça bien, il faut :

  1. Créer son compte Feedburner ;)
  2. Rediriger les lecteurs de mon feed vers le nouveau flux feedburner
  3. Sortir les stats de consultation de mon feed d’awstats
  4. Communiquez l’adresse de mon nouveau feed.

Je vais commencer par la fin pour ceux qui aurait la flemme de lire la suite !
La nouvelle adresse à utiliser est donc http://feeds.feedburner.com/stoneageblog

Continue reading

Installer Aptana Radrails IDE – Ubuntu Feisty Fawn

N’utilisant plus eclipse que pour RubyOnRails, j’ai décider d’abandonner la version principale d’Eclipse et d’installer la version Standalone de l’IDE Aptana. Voici comment faire pour accomplir proprement cette installation sous Ubuntu Feisty Fawn.

  1. Installer l’environnement Ruby Rails
  2. Installer Aptana
  3. Ajoutez RadRails
  4. Configurez le tout

Continue reading

Radrails intègre Aptana

aptana_radrails_rdt_ajax_rails_blue Lors de mes débuts avec Rails j’ai de suite cherché une IDE pour travailler efficacement et Radrails s’est imposé rapidement comme un environnement incontournable. J’utilise aussi Scribes de temps en temps qui rempli bien son rôle d’éditeur simple et rapide car il connaît parfaitement la syntaxe rails et les snippets introduits par Textmate.

Depuis quelques temps Radrails n’était plus que l’ombre de lui même, plus de nouvelles versions, plus de news sur le site et enfin plus signe de vie jusqu’à l’annonce récente de l’intégration de Rails à l’IDE Aptana basée sur Eclipse.

L’intégration à Eclipse se fait de la même manière que pour l’ancien plugin Radrails, suivez donc mon ancien article et ajoutez le nouveau site pour radrails avec l’adresse suivante : http://update.aptana.com/install/rails/3.2/. (Vous pouvez aussi lire le howto officiel sur le site d’Aptana.)

Après la mise à jour aucun changement notoire à relever, au moins ça marche toujours… et je suis prêt pour les futures évolutions !